Vous êtes ici : AccueilActionsAtlas de la Biodiversité Communale de Saül : c’est parti !

Atlas de la Biodiversité Communale de Saül : c’est parti !

Actions
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Anselin / PAG
© A. Thonnel / PAG
© A. Thonnel / PAG
© A. Thonnel / PAG
© A. Thonnel / PAG

Le mardi 13 mars, la mairie de Saül et le Parc amazonien de Guyane ont organisé une réunion de lancement de l’Atlas de la Biodiversité Communal de Saül (ABC).

Ce projet, soutenu financièrement par l’AFB, fait partie de la convention d’application 2018-2021 de la charte signée par la mairie et le Parc amazonien.

Le but de l’Atlas de la biodiversité communale est de produire un inventaire précis et cartographié des habitats, de la faune et de la flore de la commune, avec l’appui des habitants,  des acteurs locaux, des visiteurs et des scientifiques. Cela permet en outre de constituer une aide à la décision pour la commune afin d’optimiser la préservation de son patrimoine naturel et de mieux le valoriser.

Organisée avec le concours du GRAINE Guyane, la réunion de lancement du 13 mars 2018 a été l’occasion de présenter ce projet collaboratif qui se déroulera sur trois ans.

Allant bien au-delà d’une simple présentation du projet et de ses ambitions, la réunion avait pour vocation d’initier la co-construction des actions qui vont impliquer les Saüliens dans les années à venir. Pendant que les enfants s’initiaient aux activités naturalistes, des ateliers collaboratifs, très appréciés des habitants, ont été réalisés avec les adultes. Ces ateliers ont permis :

  • de partager et préciser les enjeux que les Saüliens et les usagers identifient autour de la biodiversité,
  • de les faire s’exprimer sur leurs attentes et besoins vis-à-vis d’un tel projet,
  • de s’accorder tous ensemble sur les modalités de la participation qui sera au cœur du dispositif de cette démarche,
  • de renforcer le lien entre les personnes souhaitant s’investir dans le projet.

Sur la base des besoins et des suggestions exprimés par plus d’une quinzaine de personnes, l’équipe projet pourra proposer un processus incluant des sciences participatives et un retour adapté vers les habitants.

C’est donc un projet enthousiasmant qui démarre à Saül !

Répondre