Vous êtes ici : AccueilActionsCamopi signe la convention d’application de la charte

Camopi signe la convention d’application de la charte

© Stéphanie Bouillaguet / PAG
© Stéphanie Bouillaguet / PAG
© SB / PAG
© SB / PAG

Le président du Parc amazonien de Guyane et le maire de Camopi ont signé jeudi 15 décembre la convention d’application de la charte à la mairie. Celle-ci prévoit neuf projets visant à soutenir le développement de la commune.

Un an et demi après avoir adhéré au projet de territoire porté par la charte du Parc amazonien, la commune de Camopi a signé le 15 décembre la convention d’application de la charte. Celle-ci contient neuf projets concrets qui seront mis en œuvre par le Parc amazonien et la mairie durant les trois prochaines années :

  • Soutien à la filière artisanat et à la transmission des savoir-faire artisanaux.
  • Création d’activités et d’espaces pour la jeunesse.
  • Appui à  la formation professionnelle des jeunes.
  • Appui à l’agro-transformation du manioc.
  • Accompagnement de l’arrivée des infrastructures et services sur les territoires.
  • Développement de l’écotourisme et du tourisme dans le respect des habitants.
  • Education à l’environnement et au développement durable.
  • Appui aux rencontres, échanges et animations culturelles.
  • Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (langues, chants et danses).

Pour Joseph Chanel, maire de Camopi, ce programme d’actions vise à favoriser « le développement de la commune, afin d’offrir un meilleur avenir au peuple amérindien de Camopi.  Il manque beaucoup de choses ici. Avec cette signature, j’espère que les projets pourront aboutir d’ici trois ans et  améliorer la vie des habitants, par exemple dans le domaine de l’emploi et de la formation des jeunes. »

Les neuf projets contenus dans la convention d’application de la charte ont été identifiés durant l’année 2016 par les équipes du Parc amazonien et de la mairie, selon les besoins des habitants et les priorités établies par la commune ainsi que les orientations de la charte. Le président du Parc amazonien de Guyane, Claude Suzanon, salue ce lien de confiance : « Les projets ont été construits conjointement. Il faut poursuivre cet important travail de coopération. Cette signature, c’est un nouveau départ… pour aller plus loin ! »

Gilles Kleitz, directeur du Parc amazonien, également présent à la signature, insiste quant à lui sur la nécessité de travailler avec l’ensemble des acteurs locaux, associations, établissements scolaires, collectivités… : « Il est important que les projets soient compris et partagés par l’ensemble de la population.»

Répondre