Vous êtes ici : AccueilActionsJournée des peuples autochtones : des prises de position

Journée des peuples autochtones : des prises de position

Actions 2 commentaires
Une délégation de Wayana du Haut-Maroni ont participé au défilé © SB / PAG
Une délégation de Wayana du Haut-Maroni ont participé au défilé © SB / PAG
© SB / PAG
© SB / PAG
Le défilé est parti du pied du fort Cépérou puis a rejoint la place des Palmistes © SB / PAG
Le défilé est parti du pied du fort Cépérou puis a rejoint la place des Palmistes © SB / PAG
© SB / PAG
© SB / PAG
© SB / PAG
© SB / PAG
Place des Palmistes, une cérémonie chamanique a eu lieu en présence des officiels © SB / PAG
Place des Palmistes, une cérémonie chamanique a eu lieu en présence des officiels © SB / PAG
Une délégation hmong a également défilé...  © SB / PAG
Une délégation hmong a également défilé... © SB / PAG
Tout comme un groupe traditionnel créole  © SB / PAG
Tout comme un groupe traditionnel créole © SB / PAG
Le PAG tenait un stand pour échanger avec le public sur ses actions et missions © SB / PAG
Le PAG tenait un stand pour échanger avec le public sur ses actions et missions © SB / PAG
© SB / PAG
© SB / PAG

La 7e édition des Journées des peuples autochtones s’est déroulée en Guyane du 29 juillet au 9 août 2017 dans les villes principales du territoire. Avec en point d’orgue le défilé de représentants des peuples amérindiens mercredi 9 août sur la place des Palmistes à Cayenne.

Alors que sur la place des Palmistes, des dizaines d’artisans amérindiens présentaient leurs produits au public – vanneries, bijoux en perles, poterie -, le village Sainte-Rose de Lima (Matoury) a quant a lui accueilli mercredi matin les quinze chefs de village amérindien pour un conseil coutumier.
Les discussions ont porté sur le projet de mine industrielle dans l’Ouest guyanais (rejeté par 13 voix), mais aussi sur la position à adopter vis-vis de la Journée internationale des peuples autochtones, la plupart des organisations amérindiennes souhaitant l’organiser elles-mêmes dans les prochaines années.

Le conseil coutumier a ensuite décidé de participer comme prévu au défilé en fin d’après-midi sur la place des Palmistes. Un défilé suivi d’une cérémonie chamanique puis d’une soirée culturelle (chants et danses).

2 commentaires

  1. francois

    sachons respecter les décisions des sages et des chefs coutumiers des villages amérindiens: pas de mine industrielle dans les forêts de Guyane !

    Répondre
  2. Amour de Guyane

    Je dirais même que l’idéal serai qu’il n y ait plus du tout d’exploitation d’or dans ce coin du monde et de France, compte tenu de l’état de notre planète qui est agressée de toute part.
    Lorsque notre planète sera devenue invivable pour l’homme ; a quoi servira leur or ??

    Soutenons les peuples autochtones !

    Répondre

Répondre