Vous êtes ici : AccueilActionsLe cœur des Guyanes au centre des préoccupations (Guyane française, Guyana, Brésil, Suriname)

Le cœur des Guyanes au centre des préoccupations (Guyane française, Guyana, Brésil, Suriname)

Actions | Gouvernance
Représentants du plateau des Guyanes à Maripa-soula
Représentants du plateau des Guyanes à Maripa-soula
Bourg de Maripa-soula vu du Lawa
Bourg de Maripa-soula vu du Lawa
Pic Coudreau du sud sur la commune de Maripa-soula
Pic Coudreau du sud sur la commune de Maripa-soula
Saut Yanioué sur la rivière Camopi
Saut Yanioué sur la rivière Camopi

Une étape décisive dans le rapprochement régional en faveur de la biodiversité

 

Un atelier de travail a réuni les 31 mars et 1er avril 2016 à Maripa-soula les représentants des collectivités, des gouvernements, des gestionnaires d’aires protégées, des ONG, et des populations autochtones. A l’initiative du WWF et du Parc amazonien de Guyane, cette réunion a impliqué 25 responsables du Suriname, du Guyana, du Brésil, et de la Guyane.

Les modèles de développement durable en sites isolés et communautaires, l’efficacité des aires protégées, la complémentarité des acteurs (public, ONG, communautaire), le suivi et la lutte contre les pollutions au mercure, le financement durable  ont fait partie des sujets examinés.

Suite au constat de forte convergence entre des initiatives jusqu’alors isolées dans la région, un plan d’action commun a été élaboré. Il s’appuie à la fois sur un programme opérationnel pour les deux années à venir, tout en construisant une vision commune pour les écosystèmes de la région à plus long terme.

Un rythme de dialogue régional renforcé est ainsi instauré. Il ouvre des perspectives de rapprochement entre les acteurs, et d’efficacité accrue dans la gestion durable du cœur des Guyanes.

Cette région, couverte à plus de 90 % de forêt primaire, représente en effet un des plus grands ensembles forestiers tropical humide non fragmenté au monde. Il est le fondement de modes de vie et de cultures uniques, et représente plus de 10 milliards de tonnes de carbone stocké. Outre son extraordinaire biodiversité, il est aussi une des plus grosses réserves d’eau douce au monde.

Répondre