Vous êtes ici : AccueilActionsRenouvellement de la convention cadre entre le Parc amazonien de Guyane de l’EPLEFPA de Matiti

Renouvellement de la convention cadre entre le Parc amazonien de Guyane de l’EPLEFPA de Matiti

Actions | Gouvernance | Vie des territoires

Ce mardi 30 mai, le Parc amazonien de Guyane et l’EPLEFPA (Etablissement public local d’Enseignement et de Formation professionnelle agricole) de Matiti ont renouvelé leur convention cadre de partenariat pour une durée de trois ans.

L’EPLEFPA de Guyane met en place des actions de formation dans le domaine de l’enseignement agricole, aussi bien sur son site de Matiti qu’en commune, afin de répondre aux besoins du territoire. Il intervient au profit des professionnels des secteurs agricoles et forestiers et assure des missions d’animation et de développement du territoire en professionnalisant les porteurs de projets.

En renouvelant leur partenariat, le Parc amazonien et l’EPLEFPA souhaitent poursuivre la mise en place d’actions en faveur du développement local et respectueuses des patrimoines et des modes de vie du territoire du sud de la Guyane en particulier sur Camopi, Maripa-Soula, Papaïchton et Saül.

Cette convention concerne l’agriculture, l’exploitation forestière, l’agro-alimentation, le tourisme, le développement local ainsi que de l’insertion par l’activité économique. Les axes de coopération visent à :

  • renforcer les connaissances et l’autonomie des acteurs du territoire et le don d’outils pratiques et techniques,
  • contribuer à la professionnalisation des acteurs locaux et à la structuration de filières courtes locales.

Le Parc amazonien de Guyane et l’EPLEFPA s’engagent ainsi dans la mise en place de dispositifs de professionnalisation des acteurs locaux. Ils souhaitent notamment assurer un accompagnement technique en matière de formation et d’acquisition de savoir-faire et de compétences, mais aussi contribuer à l’émergence et à la structuration de micro-filières locales, permettant de créer une offre commerciale de produits agricoles locaux. Ils soutiennent également les projets pilotes ou innovants sur le territoire.

Ces actions doivent permettre une insertion professionnelle directe des bénéficiaires ou un accompagnement à la continuité de l’accès à la formation.

Répondre