Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 07/05/2018
Coopération régionale

Claude Suzanon, président du Parc amazonien de Guyane, et Arnaud Anselin, directeur adjoint, se sont rendus à Georgetown, au Guyana, du 2 au 4 mai 2018. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre de la coopération qui se développe entre la Guyane française, le Suriname et le Guyana en matière de gestion des aires protégées (projet RENFORESAP).

Porté par le Parc amazonien de Guyane, ce projet vise à renforcer les liens et les échanges techniques entre gestionnaires d’espaces protégées. Il est financé à 75% par les fonds européens du Programme de Coopération Interreg Amazonie (PCIA). Les autres cofinanceurs sont la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL), l’Agence Française de Développement (AFD) et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM). Le projet RENFORESAP se déroule sur trois ans (2018-2020).

Les partenaires institutionnels du Parc amazonien sont la Commission des Aires Protégées du Guyana, ainsi que le gouvernement surinamais via le ministère du Développement régional et le ministère de la Planification spatiale et de la gestion des ressources terrestres et forestières.
L’ensemble des acteurs qui œuvrent pour la conservation de la nature seront également invités à participer aux échanges et aux réflexions : institutions nationales, ONG internationales impliquées dans la région, associations locales, organismes de recherche, communautés locales et autochtones…

Le PAG, la Commission des aires protégées et le représentant du Suriname ont procédé par visio-conférence à l’audition de candidats pour le poste de coordinateur du projet. Ils ont également discuté du projet avec la délégation de la Commission européenne, les ONG Conservation International et WWF,  l’équipe de l’aire protégée d’Iwokrama, l’administration en charge de l’environnement ainsi qu’avec Patrick Chesney, coordinateur du Guiana Shield Facility. Les représentants du Parc amazonien ont été reçus successivement par le ministre d’Etat, Joseph Harmon; et par le ministre des Affaires indigènes, Sydney Allicock, qui se sont montrés tous deux très intéressés par ce projet de coopération.

Une conférence, qui s’est tenue le 2 mai, en début de soirée, a constitué un temps fort de ce déplacement. Devant une salle comble, Claude Suzanon et Arnaud Anselin ont présenté le Parc amazonien – territoire, organisation, missions, enjeux – et répondu aux questions de l’assemblée. Cela a aussi été l’occasion d’évoquer les perspectives en matière de coopération environnementale à l’échelle du plateau des Guyanes.

Rencontre avec le bureau de l’ONG Conservation International à Georgetown © PAG