Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 31/10/2019
© Sophie Pradal / PAG

Durant la première semaine des vacances de la Toussaint, environ vingt-cinq enfants de Taluen ont pu bénéficier d’ateliers artistiques avec l’association Libi na Weli. Danse contemporaine, hip-hop et arts plastiques... les trois animateurs de l’association se sont montrés particulièrement volontaires pour transmettre aux plus jeunes le goût de la danse et de la création ! 

Jeudi 24 octobre, en fin d’après-midi, les enfants ont participé à un spectacle de danse sous le préau de l’école, où était également affichée une exposition des travaux réalisés dans le cadre de l’atelier d’arts plastiques.

Ce projet a été soutenu par le Parc amazonien dans le cadre de son Appel à propositions, qui subventionne deux fois par an des projets liés à la jeunesse, l’éducation à l’environnement et en faveur du territoire.  

L’association a bénéficié de la structure de l’Atelier chantier d’insertion Kami, présente durant les vacances scolaires, avec qui elle a travaillé en étroite collaboration.

A la fin de la semaine, une dizaine d’enfants de plus de 11 ans ont été choisis pour se rendre au festival d’arts de rue Art Pasi, à Saint-Laurent du Maroni, afin de montrer leur travail !