Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 16/03/2018
Vie de l'établissement
Le premier conseil d’administration du Parc amazonien de l’année 2018 s’est déroulé jeudi 15 mars au siège de l’Etablissement, à Rémire-Montjoly.

Une trentaine d’administrateurs venus du littoral, de Saül et des bassins du Maroni et de l’Oyapock, ont assisté à ce conseil d’administration présidé par Claude Suzanon.

Dix-sept point étaient à l’ordre du jour, notamment :
– le budget rectificatif n°1  2018 (adopté moins une abstention)
– la signature de la convention de rattachement à l’Agence française pour la Biodiversité (adopté moins 2 voix contre et 2 abstentions),
– la convention de mécénat entre la GMF, les parcs nationaux et l’AFB sur le thème « La nature en partage » (adopté moins une abstention),
– la mise en oeuvre de la tranche 2 du programme Leader (communes de Maripa-Soula, Papaïchton et Saül) (adopté moins une abstention).

Plusieurs points d’information ont été présentés, comme :
– les activités de coopération régionale en 2017 avec les pays voisins (Suriname et Guyana), dans le cadre du réseau Redparques et du partenariat avec l’association ACT ;
– la situation de l’orpaillage illégal (par la préfecture, les Forces armées en Guyane, la gendarmerie et le Parc amazonien), ainsi que le suivi des impacts de l’orpaillage légal et illégal (ONF).

Le directeur, Gilles Kleitz, a également présenté les grands projets qui seront lancés par le Parc amazonien et ses partenaires cette année 2018 :
– Programme de gestion des ressources naturelles (financements FEDER, PAG, CTG)
– Atlas de la Biodiversité communale à Saül (financement AFB)
– Fnancements de projets par LEADER 2 Sud Guyane (financements FEADER, PAG, CTG),
– Programme de dialogue régional entre aires protégées du plateau des Guyanes (2018-2020) (financements FEDER, PAG, AFD, FFEM)
– Chantier d’insertion à Camopi et Trois Sauts, qui sera lancé cette année (financements DIECCTE, CTG, PAG…),
– Préparation de l’évaluation à mi-parcours de la charte territoriale du Parc amazonien (à finaliser en 2019).

D’autres actions engagées en 2017 se poursuivront en 2018, comme : 
– la poursuite des programmes d’actions élaborés par le parc national et les mairies à Camopi et Saül, et la finalisation des programmes à Maripa-Soula et Papaïchton,
– le renforcement de l’engagement de la Brigade nature du Parc amazonien dans la cadre de dispositif de lutte contre l’orpaillage illégal Harpie,
– l’appel à projet du territoire en direction des associations (dans les domaines de l’éducation à l’environnement et au développement durable, de la culture, etc.)
– le renforcement de la gouvernance du Parc amazonien (conseil d’administration, conseil scientifique, comité de vie locale)
– la finalisation des chantiers des Maisons du Parc amazonien à Maripa-Soula et à Camopi
– la publication de la stratégie de conservation de la zone coeur du parc national.