Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share

Appui à la transformation des produits végétaux et leur commercialisation

Le dispositif de professionnalisation des agriculteurs du Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA), implanté depuis 2010 à Maripa-Soula, mène un travail de longue durée autour de la production et de l’accompagnement de la filière. Conscients de l’opportunité que représente l’agrotransformation sur le territoire, les techniciens ont entrepris une démarche d’accompagnement auprès des agriculteurs-agrotransformateurs.
L’agrotransformation, un métier

Courant 2015, la commune de Maripa-Soula, soucieuse du développement endogène de son territoire et de l’amélioration de l’offre alimentaire, a décidé d’inscrire dans la convention d’application de la charte du Parc amazonien un projet dédié au développement de l’agrotransformation sur son territoire.

De même, les communes de Camopi et Papaïchton ont toutes deux inscrit la transformation dans les projets menés dans le cadre des conventions d’application : celle du manioc à Camopi, et celle du maripa, un palmier endémique de la zone, à Papaïchton.

Vers la structuration collective de la filière agroalimentaire

Ce projet, inscrit dans une démarche co-construite avec l’ensemble des acteurs du territoire (institutions et agriculteurs-agro transformateurs) mobilisés en fonction de leurs compétences et missions respectives, prévoit plusieurs axes de travail :

  • La mise en place d’un atelier de transformation végétale à usage collectif : celui-ci sera le support de l’amélioration de la production (baisse de la pénibilité du travail, amélioration de la quantité et de la qualité de la transformation) ainsi que de l’acquisition de compétences (atelier-relais, lieu de formation, laboratoire de valorisation, etc.) ;
  • L’animation et la structuration de la filière ;
  • La formation continue des professionnels du secteur agricole et  agroalimentaire.
Les démarches collectives, clé d’entrée de l’action du Parc

Détailler démarche sur Camopi…

Points clés de PPI avec l’association des productrices