Contexte historique

Sommet de la terre de Rio en 1992
Sommet de la terre de Rio en 1992

C’est lors du premier Sommet de la Terre à Rio en 1992 que la volonté de la France de créer un parc national en Guyane a été annoncée. Face à la disparition des forêts tropicales dans le monde, le président François Mitterrand et les grands élus de Guyane (Elie Castor, président du Conseil général et Antoine Karam, président du Conseil régional) ont voulu donner un signe fort à la communauté internationale en souhaitant protéger un vaste pan de la forêt amazonienne. Cette annonce officielle avait été précédée par la signature, le 4 juin 1992, d’un protocole d’accord entre le Conseil général de la Guyane, le Conseil régional de la Guyane, le Ministère de l’environnement, le Ministère des départements et des territoires d’outre-mer et le Ministère de l’agriculture et des forêts.

La mise en place d’une mission d’étude pour la création d’un parc national en Guyane

Cet engagement entre l’Etat et les collectivités guyanaises s’est traduit notamment par la mise en place en février 1993 d’une mission d’étude pour la création «d’un grand parc de la forêt tropicale» guyanaise, composée d’un chargé de mission et d’un comité de pilotage (regroupant élus, scientifiques et fonctionnaires. Le premier projet de Parc, présenté en 1995, a été rejeté car  il ne faisait pas consensus. A l’époque, le processus de concertation auprès des communautés locales n’avait pas été jugé suffisant et il est était reproché au projet de présenter un caractère trop environnementaliste, laissant les populations de côté.

Deux autres missions d’étude

Il aura fallu deux autres missions d’étude pour que le projet de parc national fasse enfin consensus. Le second projet, élaboré entre 1998 et 2000 avait obtenu l’adhésion des communautés locales, mais essuyé un refus de la part des collectivités territoriales. Un des principaux points de blocage concernait l’accès aux ressources naturelles et leur exploitation. C’est donc le projet élaboré entre 2003 et 2006, avec un processus de concertation élargi, qui a été entériné par le décret ministériel du 27/02/2007 créant le Parc amazonien de Guyane.

Il se sera donc écoulé près de 15 ans entre les premières annonces et la création effective !