Vous êtes ici : AccueilLe Parc amazonien de GuyaneQu’est ce que le Parc amazonien de Guyane ?Contexte géographique

Contexte géographique

L’existence même du Parc amazonien de Guyane confère une responsabilité importante aux collectivités locales, à la France et à l’Union européenne pour la préservation de ce vaste espace de forêt amazonienne, territoire ancestral et lieu de vie de communautés autochtones et locales.

Un vaste parc national entre Suriname et Brésil

D’une superficie de 3,39 millions d’hectares, dont 2,03 millions d’hectares (soit près de 60%) en zone de cœur et 1,36 millions d’hectares en zone de libre adhésion, le Parc amazonien de Guyane est le seul massif amazonien de l’Union européenne et le plus vaste parc national européen. Il est frontalier du Parc national brésilien des Tumucumaques (Parque nacional Montanhas do Tumucumaque – État de l’Amapa), l’ensemble constituant le plus vaste espace forestier protégé au monde, couvrant environ 7,2 millions d’hectares. Situé sur le continent sud-américain, le Parc amazonien de Guyane partage plusieurs centaines de kilomètres de frontières fluviales ou terrestres avec les pays voisins : le Suriname et le Brésil.

Les fleuves, éléments géographiques structurants

Loin d’être des obstacles physiques, les deux fleuves frontaliers sont de véritables voies de communication permettant l’accès aux territoires du Sud depuis la zone littorale au nord du département. Ils permettent également les échanges d’une rive à l’autre, c’est-à-dire d’un pays à l’autre. En effet, les territoires vécus par les populations ne tiennent pas compte des frontières géographiques et s’étendent bien au-delà du territoire concerné par le Parc national et au-delà même des frontières de la Guyane. Ainsi, les frontières sont franchies quotidiennement pour les échanges commerciaux, les activités comme la chasse et l’exploitation agricole ou tout simplement parce que les familles habitent de part et d’autre de la frontière.

Le PAG frontalier du Parc national des Tumucumaques