Vous êtes ici : AccueilLes actionsCulture, société et développementValorisation des patrimoines culturelsLa sauvegarde des chants Kalawu

La sauvegarde des chants Kalawu

Danse du Kalawu. © A. Bardiot / PAG
Danse du Kalawu. © A. Bardiot / PAG
Captation audio-vidéo des chants Kalawu. © A. Bardiot / PAG
Captation audio-vidéo des chants Kalawu. © A. Bardiot / PAG
Des membres de la communauté sont formés à la captation vidéo. © A. Bardiot / PAG
Des membres de la communauté sont formés à la captation vidéo. © A. Bardiot / PAG
Danse du Kalawu. © A. Bardiot / PAG
Danse du Kalawu. © A. Bardiot / PAG
Confection du
Confection du "Olok". © A. Bardiot / PAG
Danse du Kalawu. © A. Bardiot / PAG
Danse du Kalawu. © A. Bardiot / PAG

Le « Kalawu » est une catégorie de chants, une épopée qui raconte l’Histoire des Wayana, remémorant les liens avec les différents êtres constitutifs de leur cosmos, ainsi que les règles de conduites sociales et culturelles qui régissent les relations entre les hommes. Ce nom désigne aussi, spécifiquement, le long poème épique en treize chants interprété le dernier jour de la dernière phase du rituel du maraké, dont ils sont un élément essentiel.

Consciente de l’urgence de sauvegarder et de contribuer à la transmission de ce patrimoine culturel immatériel de la communauté Wayana- Apalai, l’association Kalipo a souhaité réaliser, avec l’appui de professionnels de la captation, un enregistrement vidéo et sonore des chants du Kalawu. Les objetifs du projet sont :

  • Le réapprentissage intergénérationnel de ces éléments patrimoniaux au sein de l’ensemble de la communauté wayana-apalaï du Haut-Maroni.
  • La captation vidéo et sonore professionnelle qui constitue un fond documentaire patrimonial.
  • La formation de base à la captation vidéo de 5-6 personnes de la communauté, s’inscrivant dans un processus d’inventaire participatif de leurs patrimoines immatériels culturels.

Captation vidéo et sonore

L’équipe de tournage, constituée de Jean-Philippe Isel, Grégoire Ausina et de Cédric Cave, a enregistré les chants de M. Kaîlawa, filmé quatre danses du Kalawu, ainsi que différents éléments liés à la préparation du rituel du Maraké tels que : la confection du « Olok » (tressage du support, assemblage des plumes) par M.Aluwamali, le prélèvement d’écorces de « l’Okalate » en forêt pour la réalisation de coiffes, la réalisation de tatouages corporels avant les danses, etc.
M. Isel a également débuté la formation de 3 membres de la communauté à la captation vidéo.

Le Parc amazonien de Guyane s’engage aux côtés de l’association Kalipo dans la réalisation du projet (accompagnement technique) et assure un soutien financier au projet. La Direction des affaires culturelles de Guyaneest également partenaire.

En savoir +

Le maraké Wayana-Apalaï