Vous êtes ici : AccueilTerritoires à découvrirTourisme durable et écotourisme

Tourisme durable et écotourisme

Dans le contexte multiculturel du Parc amazonien de Guyane, où l’essentiel des flux de visiteurs est principalement issu du tourisme administratif et professionnel et où la rencontre constitue une attente forte du tourisme d’agrément, les relations entre visiteurs et communautés d’hôtes ont souvent fait l’objet d’incompréhension. Cette activité, potentiellement déstructurante pour les communautés si elle est non souhaitée, non maitrisée et non préparée, doit s’organiser autour d’un développement choisi et contrôlé localement.

Equilibre des aspects socio-culturels et environnementaux

En considérant les singularités des contextes touristiques et l’hétérogénéité des volontés de développement de cette nouvelle activité, il est nécessaire de développer des stratégies locales ayant pour ambition de garantir sur le long terme la « durabilité »[1] de cette économie en recherchant un juste équilibre entre les aspects environnementaux, économiques et socioculturels.

L’enjeu majeur du développement de cette nouvelle activité est d’accompagner la mise en place d’un tourisme par, pour et avec les populations actuelles et les générations futures, c’est-à-dire un tourisme :

  • Choisi, maîtrisé et mis en œuvre par la population.
  • Adapté aux modes de vie et respectueux des milieux.
  • Intégré (sociale et paysagère).
  • Viable économiquement.

Au regard des atouts du territoire, des clientèles potentielles et du contexte économique et socioculturel, l’écotourisme[2] est incontestablement la formule de tourisme durable la plus adaptée au développement de la filière touristique



Définitions

[1] Définition du Tourisme durable par l’organisation mondiale du tourisme : « toute forme de développement, aménagement ou activité touristique qui respecte et préserve à long terme les ressources naturelles, culturelles et sociales et contribue de manière positive et équitable au développement économique et à l’épanouissement des individus qui vivent, travaillent, ou séjournent sur ces espaces. »

[2] Définition de l’écotourisme par la Société Internationale d’écotourisme : « une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales« .

L’écotourisme est une forme de tourisme qui comporte une part d’éducation à l’environnement et d’interprétation des patrimoines naturels et culturels et il est généralement organisé pour des groupes restreints par de petites entreprises locales spécialisées. D’autre part, il favorise la protection des zones naturelles, et veille au bien être des populations locales :

  • En procurant des avantages économiques aux communautés d’accueil, aux organismes et aux administrations qui veillent à la préservation des zones naturelles.
  • En créant des emplois et des sources de revenus pour les populations locales.
  • En favorisant une prise de conscience chez les habitants du pays d’accueil comme chez les touristes de la nécessité de préserver le capital naturel et culturel.
  • En cherchant constamment à minimiser les impacts négatifs des activités touristiques sur les ressources naturels et humaines.

Source « association française d’écotourisme – www.ecotourisme.info »