Vous êtes ici : AccueilVie de l’établissementCoopération régionale : une mission du Parc amazonien à Paramaribo

Coopération régionale : une mission du Parc amazonien à Paramaribo

Vie de l’établissement

DSC_3095-2

Claude Suzanon, président du Parc amazonien de Guyane, et Arnaud Anselin, directeur adjoint, se sont rendus à Paramaribo du 18 au 20 septembre 2017, à l’invitation de l’ONG ACT (Amazon Conservation Team).

ACT est une organisation internationale très impliquée auprès des communautés locales au Suriname, en Colombie et au Brésil. Dans le sud du Suriname, elle assure un travail sur le long terme avec les populations amérindiennes trio et wayana : promotion de la gestion durable des territoires, soutien aux filières locales (agriculture, artisanat…), renforcement de la gouvernance communautaire ainsi que de la transmission des savoirs et des traditions entre les générations.

Cette rencontre a montré que le Parc amazonien de Guyane et ACT partagent des objectifs communs en matière de soutien aux populations locales et qu’il serait très profitable de mettre en place des échanges techniques entre les deux structures. Des discussions ont donc débuté afin d’établir très prochainement une convention de partenariat.

IMG_0343-1Le président et le directeur adjoint du Parc amazonien ont profité du déplacement à Paramaribo pour rencontrer les autorités surinamiennes en charge de la gestion des ressources naturelles. Ils ont également été reçus par le ministre du Développement régional, Edgar A. Dikan, et ont ainsi pu évoquer un projet visant à favoriser les échanges techniques entre les gestionnaires d’aires protégées des pays du plateau des Guyanes, qui sera bientôt déposé en vue d’un financement dans le cadre des fonds européens dédiés à la coopération.Les représentants du Parc amazonien de Guyane ont également été reçus par l’ambassadeur de France au Suriname, Antoine Joly, ce qui a été l’occasion d’échanger sur les questions de coopération policière et judiciaire avec le Suriname ainsi que sur la question de la gestion des déchets au niveau transfrontalier.

Répondre