Vous êtes ici : AccueilVie de l’établissementJournée portes ouvertes au siège du Parc amazonien

Journée portes ouvertes au siège du Parc amazonien

Vie de l’établissement

Dans le cadre de ses dix ans, le Parc amazonien de Guyane organise une Journée portes ouvertes le vendredi 3 mars 2017 de 10h à 16h au siège de l’Etablissement, 1 rue Lederson à Rémire-Montjoly.

Au programme de cette Journée portes ouvertes :

  • Exposition « Regard de photographes » sur le sud de la Guyane.
    Frédéric MELKI, Miquel DEWEVER, Henri GRIFFIT, Aurélien BRUSINI, Tanguy DEVILLE, Marin TALBOT, Guillaume FEUILLET, Karl JOSEPH, Ronan LIETAR, Jody AMIET.
  • Expérience sonore de Thomas Tilly : « Ti Moun », Saül racontée par ses anciens.
  • Stands de présentation des actions du Parc amazonien.
  • Projection de films, courts-métrages, illustrant des missions du parc national.
  • Parcours ludique sur le Développement durable.
  • Animations diverses et danses aluku.

Programme JPO mars 2017 Parc amazonien

Un établissement intégré au territoire

Le Parc amazonien de Guyane a été créé par le décret n° 2007-266 du 27 février 2007. Plus vaste parc national de France et de l’Union européenne, il a aujourd’hui dix ans d’existence sur le territoire guyanais.

Dix années durant lesquelles le Parc amazonien s’est installé, a recruté, formé des agents et s’est mis en ordre de marche. Le parc national s’est intégré dans le paysage institutionnel guyanais, a écouté les voix du territoire, engagé des actions structurantes et surtout noué des relations de travail avec les élus, les collectivités locales, les services de l’Etat, les autorités coutumières, les associations et les habitants.

Le Parc amazonien de Guyane est un Établissement public national dont la gouvernance est assurée par un conseil d’administration où les collectivités, les communautés et les compétences locales sont majoritaires. Il est chargé d’accompagner un projet de territoire pour le sud de la Guyane (les quatre communes concernées – Maripa-Soula, Papaïchton, Saül et Camopi – ont adhéré à la charte du Parc amazonien), entre développement local durable, valorisation des patrimoines et des identités culturelles et préservation de la biodiversité. Ses orientations et les actions concrètes qui en découlent doivent d’abord répondre aux attentes des habitants, des municipalités, des associations et des entreprises de cet espace unique.

Le Parc amazonien de Guyane représente une surface de 3,4 millions d’hectares. Il est constitué d’une zone de cœur de 2 millions d’hectares, un espace réglementé dans le but de protéger le patrimoine naturel, et d’une zone d’adhésion de 1,4 millions d’hectares, située en périphérie de la zone de cœur autour des principaux bassins de vie (bourgs et villages), un espace qui associe protection de l’environnement et développement local durable. Près de 20 000 personnes vivent sur le territoire concerné par le Parc, majoritairement des populations amérindiennes (Wayana, Wayãpi et Teko), noirs-marrons (Aluku) et créoles.

Répondre