Vous êtes ici : AccueilVie des territoiresInauguration du carbet de transmission des savoir-faire à Cayodé

Inauguration du carbet de transmission des savoir-faire à Cayodé

Vie des territoires
Inauguration du carbet traditionnel de Cayodé par l’association « wayana-teko », le Parc amazonien, la mairie de Maripa-Soula et l’Aprosep © OS/ PAG
Inauguration du carbet traditionnel de Cayodé par l’association « wayana-teko », le Parc amazonien, la mairie de Maripa-Soula et l’Aprosep © OS/ PAG
Une grande partie du village s’est mobilisée pour les préparatifs de l’inauguration et l’organisation d’un repas qui a réuni l’ensemble des participants après la cérémonie © OS/ PAG
Une grande partie du village s’est mobilisée pour les préparatifs de l’inauguration et l’organisation d’un repas qui a réuni l’ensemble des participants après la cérémonie © OS/ PAG

Les habitants du village, le Parc amazonien de Guyane, l’Aprosep et la mairie de Maripa-Soula ont inauguré jeudi 2 mars un carbet de transmission des savoirs et savoir-faire artisanaux.

Tout comme Antecume-Pata, Cayodé dispose désormais d’un espace dédié à la transmission des savoirs et savoir-faire. Ce carbet traditionnel, construit par les habitants du village l’année dernière, a été inauguré au début du mois de mars.  Il accueillera des ateliers animés par les « sachants » du village afin de transmettre les techniques artisanales traditionnelles aux habitants, et notamment aux plus jeunes générations (par exemple dans les domaines de la vannerie, du tissage du coton ou de la poterie).

Ce projet, porté par Yamo Kutaka avec l’appui de l’association « wayana-teko », répond à une demande qu’avait formulée la commission wayana-apalaï de redynamiser la transmission intergénérationnelle, lors d’une rencontre avec le Parc amazonien et la Direction des Affaires culturelles en mai 2014. Construit en 2015, un carbet accueille déjà des ateliers de transmission à Antecume-Pata. Animés par six experts wayana-apalaï, reconnus localement pour leurs compétences, ils ont réuni une trentaine de personnes, dont 18 régulièrement, entre octobre 2015 et juin 2016.

À Cayodé, les ateliers vont progressivement se mettre en place cette année.

Ce projet bénéficie d’un appui du Parc amazonien de Guyane, de la DAC, de la CTG et de l’Aprosep.

Répondre