Vous êtes ici : AccueilVie des territoiresPoint d’étape sur la gestion des ressources halieutiques de Maripa-Soula

Point d’étape sur la gestion des ressources halieutiques de Maripa-Soula

Actions | Vie des territoires

Du 13 au 17 février s’est tenue une mission de restitution à mi-parcours du programme « Gestion des ressources halieutiques du Haut Maroni ». C’est la fin de la première étape de ce projet de 6 ans (2013 – 2018) mené par le Parc amazonien de Guyane en partenariat avec l’INRA de Rennes*.

Guillaume Longin

Lors de cette première partie, les pratiques actuelles de pêche des Wayana et Aluku ont été caractérisées par le croisement d’enquêtes de débarquement et d’entretiens avec des pêcheurs. Ces premiers résultats, consignés dans un mémoire de master 2 de Guillaume LONGIN, chargé écologie de la délégation territoriale du Maroni au Parc amazonien, viennent clore cette première partie de programme.

A cette occasion, 4 agents du Parc amazonien ont sillonné le Haut-Maroni, afin de partager les résultats avec les habitants de Pidima, Antecume Pata, Kayodé et Elahé.  Un nouveau type de support a été mis au point pour cette occasion, mêlant présentations très succinctes, des grandes idées et chiffres tirés du programme et des animations demandant la participation des pêcheurs présents dans l’assistance. Au moyen de cartes et de supports visuels, ils ont pu eux même évaluer l’impact de leurs pratiques de pêche sur la ressource en poisson autour de leurs villages et les comparer aux résultats de l’enquête.

« Les réunions se sont terminées sur une discussion entre les pêcheurs afin qu’ils puissent partager leurs points de vue et leurs idées sur l’état de la ressource actuelle et les moyens à mettre en œuvre pour la protéger  » tient à préciser Raphaëlle Rinaldo, Responsable scientifique au PAG. Tout le monde s’est réuni pour partager le cachiri et quelques grillades afin de clôturer ces moments conviviaux favorisant le partage et l’appropriation des activités scientifiques sur le parc. La tournée de restitution de ce programme continue prochainement auprès de la communauté aluku.

Télécharger les annexes du mémoire. 

*Avec le financement de la DEAL, l’Office de l’Eau de Guyane et l’ANRT

Répondre