Vous êtes ici : AccueilVie des territoiresSentier la Source : les collégiens de Papaïchton mettent leurs sens en éveil

Sentier la Source : les collégiens de Papaïchton mettent leurs sens en éveil

Vie des territoires
© FPM / PAG
© FPM / PAG
© FPM / PAG
© FPM / PAG
© FPM / PAG
© FPM / PAG
© FPM / PAG
© FPM / PAG

Trois classes du collège Capitaine Charles Tafanier, à Papaïchton, sont en train de concevoir un parcours d’interprétation au sentier la Source avec leurs enseignants et des agents du Parc amazonien de Guyane.

Comment faire découvrir différemment leur environnement ? Depuis l’année dernière, les collégiens de Papaïchton travaillent sur la création d’un parcours d’interprétation à la Source, un sentier de 4,4 km directement accessible depuis le bourg.  Après plusieurs ateliers participatifs, les élèves se sont prononcés en faveur d’une approche sensorielle : la vue, l’ouïe, le toucher, le goût, l’odorat et même le sixième sens pourront être sollicités tout au long du sentier. A l’unanimité, les collégiens ont également souhaité que ce parcours de découverte démarre du fleuve puis aille à la rencontre des points d’intérêt du bourg avant de rejoindre la boucle en forêt.

Dans le cadre de cette réflexion, le designer-scénographe David Tardy a proposé la mise en place de deux types de bornes sollicitant les sens des promeneurs. Des bornes « Quel sens ? », d’une forme cylindrique et à six faces, les borne 1inviteront à mettre particulièrement en éveil l’un de leur sens à certains endroits du parcours. Les bornes « distance », sous la forme de cubes, permettront quant à elles de quantifier les distances en fonction de leur corps : nombre de battements du cœur jusqu’à la prochaine borne, nombre de pas, respiration, transpiration…

Afin d’expérimenter par eux-mêmes cette démarche, une trentaine d’élèves de classes de 3et 4e, accompagnés de leurs professeurs et d’agents du Parc amazonien de Guyane, ont fait une sortie de terrain mi-mars. Dans plusieurs endroits identifiés au préalable, ils ont été invités à mettre l’un de leurs sens en avant. Pour la vue, il s’agissait par exemple de chercher des éléments de différentes couleurs, formes ou aspects. Pour l’odorat, ils devaient identifier et récolter des produits aux odeurs variées avant de tester leurs camarades sur la provenance de ces odeurs. Pour le toucher, il fallait chercher différentes matières, visqueuses, piquantes, molles ou dures, froides ou chaudes… Enfin, les élèves ont été invités à réaliser une « carte sonore » permettant d’identifier les sons les entourant et d’en cartographier la provenance. « Cette sortie, fruit du travail réalisé par les élèves préalablement, leur a permis d’aborder et de découvrir la forêt d’une nouvelle façon, en prenant le temps de se centrer sur leurs sensations. » Le bilan est positif, les enfants faisant preuve d’un réel investissement sur ce projet.

P1350056-2-1      P1350071-1

P1350007-1 P1350055-1

P1340998-1 À leur demande, une nouvelle sortie de terrain avant la fin de l’année permettra de travailler sur le goût et le sixième sens. Les élèves poursuivront ensuite leurs réflexions sur le contenu des bornes. Le travail sur les autres bornes d’interprétation du sentier sera complété l’année scolaire prochaine. Les élèves de 4 e prendront le relais des 3e, et de nouveaux élèves seront intégrés au projet. Les bornes pourraient être installées dans les mois suivants et profiteront autant aux habitants de la commune qu’aux visiteurs.

P1350020-1

Répondre