Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 15/12/2020
Le Conseil Scientifique du Parc amazonien s’est réuni du 8 au 10 décembre afin d'échanger sur les projets et orientations scientifiques du PAG et de rendre des avis dans le cadre de projets nécessitant une autorisation du directeur.

Compte tenu de la crise sanitaire en cours, le CS n’avait pas pu se réunir en plénière cette année et un format un peu particulier a donc été retenu pour cette seule et unique session de 2020 : l’essentiel des membres a dû suivre les discussions en visioconférence.

Malgré la situation, l’ordre du jour était relativement dense et les échanges ont été riches.

De nombreuses sujets ont pu être présentés et ont fait l’objet de discussions comme la restitution de l’étude sur le fonctionnement du Comité de vie locale (CVL) par le CNRS, les points d’actualité et de réflexion sur les projets portés par le Parc et ses partenaires dans le Sud de la Guyane (Mapavivrier, Terra Maka’andi, CAE, ateliers de transmission culturelle, etc.), l’étude de la faisabilité de réhabilitation des sites miniers ou encore des travaux menés sur la cartographie des connaissances en sciences humaines et sociales et sur la capitalisation des démarches de médiation scientifique conduites depuis la création du Parc.

Plusieurs ateliers sont d’ores et déjà été programmés pour la prochaine séance plénière : priorisation des sites pour l’acquisition de connaissances, définition des suivis à pérenniser sur le mont Itoupé, atelier sur la réhabilitation des sites miniers…

La prochaine réunion du Conseil scientifique qui se tiendra sera aussi la dernière de ce mandat. L‘année 2021 verra en effet le renouvellement des membres de cette instance de gouvernance pour une nouvelle période de six ans.