Montrer les légendes :
OUI
NON
Bienvenue dans le<br />
Parc amazonien de Guyane
Bienvenue dans le
Parc amazonien de Guyane
 
AERODROME DE SAÜL

AERODROME DE SAÜL

« Two hundred, one hundred, fifty, thirty… » : c’est ce que crache la radio du petit avion de la compagnie Air Guyane qui termine sa descente vers l’aérodrome de Saül. La découverte par le hublot de ce petit village au milieu des monts forestiers vient rompre l’uniformité apparente de l’immense forêt observée durant les 35 minutes de vol depuis Cayenne. Implantée au beau milieu de la forêt, en plein centre de la Guyane, Saül n’est desservie par aucune route. Le vol quotidien avec Cayenne ou Maripa-Soula est le seul lien qui la relie au reste du département.

A LA RENCONTRE D'UNE SAÜLIENNE

A LA RENCONTRE D'UNE SAÜLIENNE

Annette est une saülienne pure souche « je suis née à eaux-claires, à 6 km du bourg, en brousse ». Comme la plupart des familles saüliennes, Annette à des origines Sainte-Lucienne : « ma mère est arrivée à 12 ans en Guyane ». Mariée à un gendarme, Annette a un jour pris le chemin de la France pour y vivre durant 15 ans : « c’était bien là-bas, j’y ai encore des amis ». Revenue en Guyane pour raisons familiales, c’est à Saül, qui l’a vu naître, qu’elle décide de se poser en 1982 pour y ouvrir un petit restaurant. « Je recherchais le calme » dit-elle. Cayenne et son agitation ? « Awa ! ». Et quand on demande à cette figure locale si le village a changé en 31 ans, le temps semble se figer : « ça n’a pas tellement bougé. Mo fè mo ti bati, mo toujou la. » A sa ki tan lavi danbwa !

DU HAUT DU MONT BELVEDERE

DU HAUT DU MONT BELVEDERE

Grâce à d'importants travaux de réhabilitation, les sentiers de Saül permettent aujourd'hui de découvrir la forêt guyanaise du centre de la Guyane dans de bonnes conditions. Celui qui grimpe au sommet du bélvédère, facilement accessible depuis le village, permet d'accéder à un point de vue ouvert sur le bourg de Saül, la canopée et les monts Galbao.

CRAPAUD BUFFLE

CRAPAUD BUFFLE

Un mâle de crapaud buffle (Rhinella marina) féconde les "guirlandes" d'oeufs pondus par la femelle dans une flaque résiduelle en saison sèche, sur un saut de la Waki.

LE TROU DU CAÏMAN

LE TROU DU CAÏMAN

Crépuscule sur le saut Yanioué (caïman en Teko), sur la rivière Camopi. Une légende dit qu'un immense caïman y aurait élu domicile, tête dans le saut, queue vers le village de Camopi en aval. Il serait responsable de nombreuses disparitions dans les rapides. C'est dans cette partie du saut que se trouve son gîte : le "trou au caïman".

JE SUIS INOFFENSIF !

JE SUIS INOFFENSIF !

Serpent liane (Leptophis ahaetulla) en position d'intimidation dans la végétation en bord de rivière.

PIC COUDREAU DU SUD

PIC COUDREAU DU SUD

Le Parc amazonien de Guyane abrite la plupart des inselbergs du département, ces sommets granitiques émergeant de la forêt. Ici, au premier plan, la face est du pic Coudreau, aux sources de la Marouini, dans l'extrême sud-ouest de la Guyane.

REVEIL DANS LA BRUME

REVEIL DANS LA BRUME

Lever du jour sur une savane roche de la vallée de l'Oyapock. La roche porte encore sur elle l'humidité des nuits fraîches, tandis que le soleil réchauffe doucement la forêt, formant des volutes de brumes au dessus de la canopée.

Partie orageuse ?

Partie orageuse ?

Partie de volleyball avant l'orage dans le village d'Antecume Pata, sur le Haut-Maroni.

FIN DE JOURNEE

FIN DE JOURNEE

En fin de journée à Saül, une fois la chaleur écrasante de la journée dissipée, les habitants partagent un moment de détente autour d'une partie de pétanque.

FOOTBALL A TROIS-SAUTS

FOOTBALL A TROIS-SAUTS

Partie de football dans les hameaux de Trois-Sauts, sur le Haut-Oyapock.