Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 26/03/2020
Actions

Durant dix jours, une mission organisée par le Parc amazonien de Guyane et la Réserve naturelle nationale de La Trinité a réuni des scientifiques sur le Haut-Koursibo.

Loutre géante. Pteronura brasiliensis © Aurélien BRUSINI
Loutre géante. Pteronura brasiliensis © Aurélien BRUSINI
Durant dix jours, une mission a réuni des scientifiques sur le Haut-Koursibo, une zone située entre deux espaces naturels d’envergure : le Parc amazonien de Guyane et la Réserve naturelle nationale de La Trinité, 5e plus grande réserve de France. Menée du 13 au 22 novembre, cette mission d’inventaire naturaliste a permis de confirmer la richesse de cette zone !

Le Haut-Koursibo, situé entre le nord du cœur de Parc et la réserve naturelle de la Trinité, a été identifié comme une des zones prioritaires de Guyane pour l’acquisition de connaissances. Cette zone encore largement inexplorée laissait entrevoir de belles perspectives de découvertes naturalistes.

Une mission conjointe Parc amazonien – Réserve naturelle de La Trinité a permis de réunir des herpétologues (spécialistes des reptiles et amphibiens), ichtyologues (poissons), ornithologues, arachnologues et botanistes sur place en saison sèche, du 13 au 22 novembre 2019.

L'équipe de la mission Haut-Koursibo © A. Brusini
Repérage d'un scorpion de nuit par lampe UV © Aurélien BRUSINI
Prise de vue d'un poisson prélevé dans la crique © Aurélien BRUSINI

Cette mission a bénéficié du soutien financier de la GMF, qui a permis de prendre en charge une grande partie de la logistique nécessaire et facilité le travail des chercheurs sur place. Durant dix jours, ils ont arpenté l’ensemble de la zone pour collecter le maximum d’informations et de données sur les espèces présentes.

Un film a été réalisé afin de mieux saisir les réalités, difficultés et émerveillements d’une telle mission naturaliste.

En attendant les rapports définitifs des chercheurs, un premier bilan – très prometteur – a été dressé.

Parmi les espèces observées, on compte :

60 espèces de poissons
35 de reptiles
47 d’amphibiens
200 espèces de plantes, dont de nouvelles pour la réserve.
La diversité de scorpions est particulièrement remarquable.

Le Haut-Koursibo, comme on pouvait l’attendre, accueille une biodiversité très importante !

Par ailleurs, l’avifaune observée est riche et l’échantillonnage des invertébrés aquatiques a permis de confirmer le bon état écologique du cours d’eau. Parmi les observations notables, on peut noter une haute densité de scorpions ainsi que la présence de loutres géantes, véritables gardiennes des lieux !

Cédric Benoit, moniteur forestier au PAG et logisticien lors de cette mission © Aurélien BRUSINI
Capture d'amphibien. Boana calcarata © Aurélien BRUSINI
Moment de pause au campement. Copyright © Aurélien BRUSINI