Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 25/06/2019
Depuis trois ans, ils apportent au Parc amazonien une contribution essentielle aux actions mises en place en faveur de la sensibilisation à l’environnement. Dix-neuf jeunes originaires des communes de l’intérieur ont été recrutés comme volontaires de service civique depuis la mise en place du dispositif dans l’établissement.

De Taluen à Papaïchton et de Camopi à Trois Sauts en passant par Saül, trois promos de jeunes volontaires de service civique se sont succédé au Parc amazonien. Pour rappel, le service civique permet aux personnes de 16 à 25 ans de s’engager de façon volontaire sur une mission d’intérêt général, pour une durée de huit mois en moyenne.

Auprès des scolaires ou du grand public, en classe, sur le terrain ou lors de manifestations locales, les VSC du Parc amazonien ont principalement travaillé dans le domaine de l’éducation à l’environnement et au développement durable. « Ils nous ont apporté leur regard, leur langue, leur approche et ont permis de démultiplier et d’adapter nos actions d’éducation à l’environnement, parfois sur de nouveaux territoires, comme à Trois-Sauts, ou de nouveaux thèmes, comme les classes du goût », explique Ingrid Hermiteau, chargée de mission au Parc amazonien.

Dans le cadre de cette mission, les VSC ont bénéficié de plusieurs formations (premiers secours, formation civique et citoyenne, éducation à l’environnement et techniques d’animation, initiation aux enjeux d’alimentation, d’énergie renouvelable…) et d’un accompagnement de proximité par un tuteur du parc.

Cette expérience leur a permis de découvrir le monde professionnel, d’acquérir de nouvelles compétences et parfois une nouvelle vision de la nature et de l’environnement. Autant d’éléments qu’ils ont su mobiliser par la suite : au moins huit de ces jeunes ont pu trouver une activité en lien avec leur VSC. Un bilan positif qui convainc le PAG de poursuivre cette aventure !