Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 12/06/2018
Dans le cadre de la Semaine du Développement durable, des « débats mouvants » ont été animés par le Parc amazonien samedi matin à Maripa-Soula. Comme le « porteur de parole », organisé quelques jours plus tôt, cet outil vise à encourager la participation des citoyens.  

Après le « porteur de parole » jeudi 7 juin, le Parc amazonien poursuit la mise en place d’animations publiques permettant de favoriser l’expression citoyenne. Samedi 9 juin, quatre « débats mouvants » ont ainsi été organisés à Maripa-Soula, à deux pas du marché des producteurs (rendez-vous désormais mensuel).

Les trente participants ont été invités à se positionner (physiquement !) en fonction de leur point de vue (d’accord/pas d’accord) vis-à-vis de sujets volontairement controversés : « Un hôpital oui, payer non ! », « N'importe quel Maripa-Soulien a le pouvoir de décider », « L'abattis, c'est l'avenir », et « Consommer sans déchets » (thème proposé par les participants).

Durant deux heures, ils ont débattu, défendu des arguments, se sont parfois laissés convaincre par le camp d’en face…

Cette parenthèse entre citoyens a été une réussite ; plusieurs participants ont exprimé leur souhait de voir cette expérience se renouveler.  « Il ne faut pas pas se demander si ça va marcher mais en être sûr », sourit Gaëlle Cornaton, chargée d'Education à l'environnement et au développement durable (EEDD) à Maripa-Soula;