Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 16/09/2020

Les Journées européennes du patrimoine, créées en France en 1984, existent en Europe depuis 1991. Elles visent à sensibiliser et à intéresser le public à l’intérêt du patrimoine culturel.

Les Journées européennes du patrimoine, créées en France en 1984, existent en Europe depuis 1991. Elles visent à sensibiliser et à intéresser le public à l’intérêt du patrimoine culturel.

Le concept de patrimoine culturel est difficile à définir car il peut revêtir des formes multiples. Il peut s’agir de biens mobiliers (collection d’objets par exemple) ou immobiliers (un lieu de culte ou une maison par exemple) ayant un intérêt historique ou artistique. Mais il peut tout aussi bien s’agir de savoir-faire liés à l’artisanat, de rituels ou encore de connaissances concernant la nature et l’univers.

La tradition orale

Dans les communautés de tradition orale, le patrimoine culturel est essentiellement immatériel. Les objets, les constructions ne sont pas toujours destinées à durer. En revanche, les savoir-faire constructifs, les gestes liés à l’artisanat, à la fabrication d’objets du quotidien, les connaissances liées à la nature, aux propriétés des plantes, aux esprits des animaux et des lieux, se transmettent des aînés aux plus jeunes et constituent le socle de l’apprentissage et le sentiment d’appartenance à une communauté. L’ensemble des connaissances et savoir-faire transmis par les ancêtres à leurs descendants représente une richesse inégalable. Il est important pour les communautés elles-mêmes puisqu’il contribue à la cohésion sociale et au sentiment d’identité, mais important aussi pour l’humanité puisqu’il garantit la diversité culturelle, menacée par la mondialisation.

Dans les communautés du Sud de la Guyane, les contes, les chants, les danses, les rituels, les savoirs liés à la nature comme la culture des abattis ou les propriétés des plantes, les savoir-faire liés à l’artisanat, comme le tressage du coton ou de l’arouman, sont très variés et vivants.

Ils sont transmis de génération en génération et évoluent au fil du temps comme toute tradition vivante.

Une photo, un film, un dessin, un enregistrement

" Cette année, vu le contexte de crise sanitaire, le PAG a choisi d’encourager les jeunes du Sud Guyane, via les supports numériques, à s’intéresser au patrimoine culturel immatériel dont ils sont les dépositaires, nous précise Céline Frémaux, Chargée de mission Sciences Humaines et Cultures. Un défi a été lancé sur le thème : « Partage ton patrimoine ! ». Une photo, un film, un dessin, un enregistrement, tout support partageable par voie numérique viendront composer une mosaïque des patrimoines du Sud Guyane."

L’élément du patrimoine culturel concerné peut être un geste correspondant à un savoir-faire que transmis par un grand-père, une grand-mère, une mère ou une tante, une chanson que connaissait une grande personne et qu’un jeune d’aujourd’hui connaît grâce à la transmission opérée dans la famille ou dans la communauté, un objet fabriqué traditionnellement pour un usage particulier et toujours fabriqué de nos jours ou tout autre élément qui constitue l’héritage culturel des générations actuelles.

Expliquer comment protéger, faire connaître et comment se former

"Le thème des JEP 2020 étant « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie ! », le PAG a souhaité sensibiliser le public au potentiel que recèle le patrimoine culturel en tant qu’outil d’apprentissage, ainsi qu’aux métiers du patrimoine," souligne Céline Frémaux. Grâce à un partenariat avec l’Office de tourisme de Maripa-Soula et Guyane la 1ère, des spots radio de trois minutes ont été réalisés sur différentes thématiques. L’Office de Tourisme de Maripasoula propose une immersion sonore dans différents endroits de la ville et des rencontres avec des détenteurs de savoir.

Valoriser une connaissance, un processus de fabrication, un pas de danse, répond à l’objectif de partager la diversité culturelle du Sud Guyane avec les auditeurs de la radio guyanaise. Expliquer comment protéger, faire connaître et comment se former aux métiers du patrimoine et de la médiation culturelle, répond à l’objectif de sauvegarder le patrimoine culturel.

Le PAG travaille pour que la connaissance des patrimoines culturels du Sud Guyane soit une source d’inspiration pour l’avenir.

Retrouvez les témoignages des habitants et  experts en patrimoine dans notre sonothèque.