Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 13/12/2019
Actions
Suite à l'épisode de l'incendie de la décharge de Maripa-soula, le Parc amazonien a profité de la SERD, la Semaine Européenne de Réduction des Déchets du 18 au 22 novembre 2019, pour mener une série d’animations visant à introduire auprès des habitants les notions de réduction des déchets et de récupération, tout en encourageant à une responsabilisation individuelle autour de ces notions.

 

Une quinzaine d’entretiens au format « micro-trottoir » a été enregistré sur le bourg de Maripa-Soula et dans les villages amérindiens du Haut-Maroni pour interroger les habitants sur leurs pratiques, leur vision de la gestion des déchets sur le fleuve et leurs bonnes idées pour limiter ou réduire la production de déchets. Une compilation de ces enquêtes a été projetée sur la place des fêtes le vendredi 22 novembre au soir dans une vidéo de 13 minutes. Une version en wayana est en cours de finalisation, et sera diffusée dans les écarts de Maripa-Soula début 2020.

Un mayouri à Saut des Pères

Un Mayouri « nettoyage du Saut des Pères » a été organisé le vendredi 22 novembre dans l'après-midi. Une soixantaine de personnes y ont participé. Une vingtaine de sacs poubelle ont ainsi été rassemblés sur ce site de détente, par ailleurs très apprécié des habitants. Lors de ce mayouri, des agents du Parc amazonien ont tenu un stand pour proposer aux participants un jeu portant sur l’échelle de biodégradabilité des déchets trouvés au bord du fleuve.

L'éco-école Jonas dans la boucle

Le projet d’Eco-Ecole de l’établissement Scolaire Alexis Jonas, soutenu financièrement par le Parc amazonien depuis octobre 2019 et visant principalement à sensibiliser les élèves de l’école à une meilleure gestion des déchets au sein de l’établissement (création d’une brigade anti-déchets, mise à disposition de bacs de tri dans toutes les classes, mise en place de concours de ramassage de déchets…) a été soutenu et mis en valeur pendant cette semaine : intervention en classe par les agents du Parc amazonien pour sensibiliser au geste du tri, exposition des fresques réalisées par 7 classes de l’école à partir de déchets, sur la place des fêtes le vendredi 22 novembre au soir.
La soirée du 22 novembre, qui a accueilli une quarantaine de spectateurs environ, s’est terminée par une projection du film de fiction tout public Wall-E (en lien avec la thématique des déchets), en partenariat avec l’association locale Ciné Maripa et par la projection du film "Micro-trottoir" réalisé par les équipes du Parc amazonien.

Une semaine qui a porté ses fruits

Par ailleurs, des partenaires associatifs, scolaires et citoyens non identifiés au départ ont manifesté entre-temps leur volonté de s’associer à cette semaine d’animations – démontrant ici le fort intérêt pour ce sujet de la part des acteurs de la société civile :

  • Lors de la soirée du 22 novembre au bourg de Maripa-Soula, l’association Atelier Vidéo Multimédia a projeté une série de courts-métrages sur le thème des déchets, tout en animant entre chaque projection un petit échange avec les jeunes spectateurs.
  • Des professeurs du collège Gran Man Difou ont animé également, bénévolement, un stand ludique et imagé visant à tester les connaissances des visiteurs sur le recyclage, les types de déchets et leur toxicité.
  • Et enfin à Taluen, l’école élémentaire a organisé son propre mayouri « nettoyage autour de l’école ». Une trentaine d’élève a participé à cette action. Une visite de la décharge de Taluen devrait être organisée prochainement.

Le Parc amazonien de Guyane souhaite que ces actions de sensibilisation se poursuivent en 2020, et pour cela l'établissement entame une réflexion sur les suites à donner à cette semaine d’animations en lien avec les actions qu'ils portent déjà : opération annuelle d’enlèvement des encombrants et D3E des écarts du Haut-Maroni, pré-collecte des piles sur tout le territoire concerné par le Parc amazonien, incitations à l’éco-responsabilité des événements pour lesquels le Parc amazonien est associé ou coorganisateur. Cette semaine d’animations a montré que la sensibilisation à la réduction des déchets est un sujet fédérateur, mobilisant une diversité d’acteurs locaux et régionaux avec qui le Parc amazonien  veut continuer de travailler ces prochaines années pour avancer efficacement vers une meilleure gestion des déchets sur le fleuve.