Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 04/02/2021

En septembre dernier, le Parc amazonien (délégation du Maroni) a lancé un Appel à projets pour la réalisation d’un carbet feu sur le site de Gobaya Soula. En effet, la pluie a par le passé poussé plus d’un visiteur à faire un barbecue sous le carbet cuisine, malgré le risque d’incendie. L’appel à projets du Parc cherchait en outre à valoriser des initiatives vertueuses et innovantes, tout en respectant l’environnement. Quatre structures ont répondu à l’appel, fédérées autour d’un projet alliant insertion, éco-matériaux et valorisation des savoir-faire et des ressources locales.

Ce lundi 25 janvier, l’Association nationale des Compagnons bâtisseurs a accueilli cinq jeunes en insertion de Yenkumu Lutu (la régie de Papaïchton) et Cécilia Javelot, de l’association Action pour une Qualité urbaine et architecturale amazonienne (Aquaa). Leur mission : réaliser une charpente bois et… un barbecue en briques de terre compressée !

Persévérante et motivée malgré la pluie battante qui a accompagné le début de la mission, l’équipe réunie autour du projet a réussi ses objectifs de la semaine : 120 briques de terre crue et un abri bois ont été montés sur le site ! Rendez-vous donc dans trois semaines pour la maçonnerie du foyer et l’inauguration du carbet feu.

En attendant, ceux qui passent à Maripa-Soula pourront venir voir les briques de terre crue sécher à l’abri de la Brikotek, voire essayer la presse qui est laissée à disposition des habitants, et qui sait, découvrir une vocation pour la construction en terre crue. Une conférence a été organisée dans le même temps au bar chez Etienne, pour sensibiliser le grand public à ces matériaux de construction. La vingtaine de curieux venue assister à cette conférence savent désormais tout des (nombreux !) avantages des constructions en BTC, mais aussi en adobe, torchi, pisé…