Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
On 18/08/2018
Vie des territoires
Depuis juillet 2018, un chantier d'insertion filière bois a été lancé à Camopi/Trois Sauts. Seize apprentis en CDDi (Contrat à Durée Déterminée d'insertion) encadrés par deux chefs de chantiers recrutés sur la commune, vont suivre cette formation à Camopi, huit au bourg et huit sur le site de Trois Sauts. Les stagiaires bénéficieront non seulement d'une formation technique, mais également d'un accompagnement socio-professionnel et personnel visant à favoriser leur développement personnel et adapté à la progression de chacun. Cet accompagnement renforce le caractère innovant du projet avec la mise à disposition de moyens humains et matériels. Ce chantier d'insertion représente un projet novateur et ambitieux, une opportunité qui s'inscrit dans les priorités de développement des communes isolées de Guyane.
Kaa construction ("bois" en wayãpi) est l'association qui porte le projet sur le terrain
Kaa construction ("bois" en wayãpi) est l'association qui porte le projet sur le terrain © JM Montoute

Une initiative du Parc amazonien et de ses partenaires

A l'origine de ce projet, une initiative du Parc amazonien de Guyane et de ses partenaires, la mairie de Camopi, le CFPPA (Centre de formation professionnelle et de promotion agricole) de Matiti et le RSMA (Régiment du service militaire adapté) menée depuis deux ans sur la structuration de la filière forêt/bois sur la commune de Camopi. Des actions de formation dans le domaine de la construction bois avaient été mises en place pour les habitants. 15 jeunes de 18 à 25 ans avaient suivi une formation multi technique intégrant un module principal en charpente au RSMA à Saint-Jean du Maroni et hui habitants avaient bénéficié d'une initiation aux techniques de construction de petits ouvrages bois mise en oeuvre par le CFPPA. Par la suite, la commune de Camopi a souhaité valoriser et renforcer les compétences acquises par ces chantiers en lançant des chantiers pour la réalisation de plusieurs ouvrages à Trois Sauts, avec l'appui du Parc amazonien et du CFPPA. 18 habitants avaient été recrutés par la commune pendant six mois pour la réalisation de deux ponts, deux passerelles, un carbet collectif et un ponton. Une première expérience qui a permis à la préfiguration du chantier-école.

Un dispositif innovant

Ce premier ACI (Atelier chantier insertion) sur la filière bois s'inscrit donc dans la continuité de ces actions menées depuis deux ans sur la commune de Camopi/Trois Sauts. Elles ont permis d'initier une professionnalisation d'habitants de la commune, avec notamment la mise en place d'un dispositif et d'outils de formation adaptés au territoire. l'ACI vise à aller plus en avant dans l'initiative de consolidation de compétences techniques dans la zone en enourageant l'accès à une offre de qualification pour les habitants de Camopi/Trois Sauts en territoire enclavé. Il répond à trois besoins identifiés : la production, la formation et l'accompagnement socio-professionnel. A travers la valorisation du bois, cet outil d'insertion représente une opportunité pour des personnes de trouver un travail durable ou une formation professionnelle. Les stagiaires s'offrent une opportunité de réinsetion dans la vie professionnelle et une possibilité d'accès à une réelle qualification tout en suivant cette formation dans leur environnement habituel. Un dispositif au caractère innovant et aux impacts multiples sur le territoire de Camopi.

Un partenariat multiple

Un projet rendu possible grâce à un partenariat dense dans un cadre formel de développement d'activité économique par un dispositif d'insertion. Autour du Parc amazonien de Guyane, plusieurs partenaires institutionnels dont la préfecture de Guyane, le CERMEPI, la DIECCTE, la mairie de Camopi, la CTG pour développer ce premier atelier chantier d'insertion (ACI) sur Camopi bourg et Trois Sauts avec la collaboration de GAIA (le Groupement d'activités et d'initiatives en Amazonie), service de l'APROSEP, qui porte l'ACI. Le Parc amazonien de Guyane et l'APROSEP associés, pour mettre à profit leurs expériences : l'un en portage administratif et financier de projets (APROSEP), l'autre en expertise technique pour la mise en oeuvre de formations/actions sur les territoires du sud de la Guyane (PAG).

Reportage de Guyane la 1ère

Suite du reportage de Guyane la 1ère sur l'ACI de Camopi/Trois Sauts